Bloody Wings

Lorsque la chute commence, toute tentative est vaine. Il faut se résigner à subir le pire.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel

Aller en bas 
AuteurMessage
Hana

Hana

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 27
Âge du perso : 23 ans
Pensée du jour : Une étoile brillera toujours, même après sa mort.
Date d'inscription : 24/03/2008

Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel Empty
MessageSujet: Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel   Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel Icon_minitimeSam 26 Avr - 17:12

[Continuation du topic de l'entrepôt ^^]

La jeune femme n'avait pas remarqué qu'elle plaisait à Vincent. Ni à Lionel d'ailleurs, totalement insensible à ses propres charmes. Il fallait dire que les garçons n'avaient pas été nombreux à lui courir après lors de sa jeunesse, il l'évitait plus qu'autre chose la décrivant comme "une créature puissante qu'il vaut mieux ne pas connaître". Pourtant elle n'était pas ni associable, ni froide. Au contraire, on ne pouvait pas faire plus chaleureux qu'elle lorsqu'il s'agissait d'apporter un peu de réconfort.
Par chance, ils avaient pris la bonne direction et ils ne tardèrent pas à arriver devant le grand bâtiment qu'était l'infirmerie. Le petit écureuil roux qui était resté sur son épaule, décida d'aller se calfeutrer dans la poche interne de son tailleur, la chatouillant au passage, provoquant une grimace involontaire de la part d'Hana qui se retenait tant bien que mal de rire.
Quikky avait le chic pour la faire rire lorsque ce n'était pas le moment, il choisissait toujours les moments les plus improbables pour se glisser sous ses vêtements ou pour passer sa queue touffue sous son nez.
Mais il était aussi le dernier souvenir de Galhyela qui lui restait.
Perdue dans ses pensées, Hana ne remarqua pas le regard de Vincent poser sur elle quelques secondes puis vite détourné par gène.
Mais elle revint vite à la réalité lorsqu'ils se trouvèrent à la porte de l'infirmerie. Prudente, elle observa les lieux autour d'eux puis posa ses mains sur la poignées et s'écarta de devant l'entrée en faisant signe à ses compagnons de se mettre aussi de chaque côtés de la porte. Prudence est mère de sureté comme on disait chez elle.
Les gonds grincèrent, sorte de cri aigu qui vous vrille les oreilles jusqu'à les faire saigner mais qui ne dura pas assez longtemps pour que ce soit le cas. Par contre, ces deux compagnons durent voir leurs maux de tête nettement amplifiés grâce à ce magnifique grincement et elle s'excusa auprès d'eux bien que ce ne soit pas réellement de sa faute.
La croix rouge sur la peinture blanche des murs étaient la chose la plus visible lorsque l'on entrait dans le bâtiment. Mais ça n'intéressait pas Hana. La jeune japonaise remarqua qu'ils étaient seuls et leur fit signe de refermer la porte avant d'observer les lieux. C'était un vrai capharnaüm...


"Bon, y'a plus qu'à trouver de l'ibuprofène et de l'arnica pour la bosse de Lionel..."

Elle leur fit un petit sourire et se dirigea vers la première armoire qui soit à sa portée, à la droite de la porte, laissant les deux autres chercher là où il leur plaisait.
Lorsqu'elle ouvrit le placard, elle fut étonné de tout ce qui se trouvait là : une centaine de bocaux et de fioles de toutes les tailles et de toutes les couleurs contenant pour la plupart des antiseptiques comme de l'alcool à 90° mais aussi de l'éther et même une fiole avec marqué "morphine" sur l'étiquette à moitié effacée.
Frissonnant, elle attrapa le petit flacon d'éther en se demandant si ça pourrait servir puis le laissant glisser dans sa manche discrètement elle reposa une autre fiole qu'elle avait prise en même temps.
Elle sélectionna quelques bocaux et les apporta sur une table en a peu près bonne état et surtout sur laquelle il n'y avait rien d'encombrant.
Puis elle alla ouvrir une seconde armoire. Cette fois-ci, ce fut un pèle-mêle de boites dont certaine empilées dans un équilibre précoce lui tombèrent dessus. Elle ne réagit pas, se contentant de chercher de l'advil ou de l'ibuprofène... Ce qu'elle finit par trouver au fond de l'armoire. Elle vérifia son contenu et la date de péremption et se dirigea d'abord vers Vincent, laissant deux cachet de 200g tomber dans sa main.
Puis elle alla vers Lionel et n'en laissa tomber qu'un.
Logiquement, ce devait être les bonnes doses. Après tout Lionel n'était pas très épais et pas très grand, il n'avait certainement pas encore le poid d'un adulte et 200g devrait suffire à annihiler ses affreux maux de tête.
Elle alla ensuite poser la boite avec les fioles qu'elle avait sélectionnée.


"Je pense que se confectionner une trousse de premier soin devrait nous être utile. Il y a de l'eau et des verres en plastiques sur la table du fond pour prendre les cachets."

Elle avait dit ça en se remettant à fouiller dans une autre armoire et en montrant une table de son bras gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel Carolis

Lionel Carolis

Masculin
Nombre de messages : 94
Age : 26
Âge du perso : 18 n'ans
Pensée du jour : Pourquoi ma vie ne peut-elle pas juste être faite de magie ?
Date d'inscription : 21/03/2008

Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel Empty
MessageSujet: Re: Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel   Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel Icon_minitimeMar 29 Avr - 19:02

Le jour aurait pu lui tomber sur la tête qu’il ne l’aurait pas remarqué. Captivé par la végétation étrange, Lionel n’avait d’yeux que pour son environnement. Et pour Hana il fallait l’avouer. Mais il ne manquait pas les regards en coin de Vincent qui semblait tout aussi intéressé que lui. D’autant plus qu’Hana n’était pas un vulgaire jouet. Le blondinet savait pertinemment que s’il voulait en faire son amie, il allait falloir qu’il calme ses ardeurs. Il n’avait pas vraiment de problèmes pour le faire. Cependant, son côté charmeur revenait toujours au triple galop. Déformation professionnelle. Un petit sourire éclaira le visage du magicien. Alors qu’il pensait à tout ça, la pointe d’un bâtiment s’était imposé à leurs yeux. Un hangar fait du même gris que celui qui les contenait un peu avant. Chance ou non ?

Soudain, son mal de tête redoubla d’intensité. Ou plutôt, se mit enfin à le faire réellement souffrir . Et maintenant il pouvait le dire, ce n’était pas la bosse des maths. Encore moins celle de la sagesse. Il lui semblait qu’elle montrait plutôt au monde entier combien il n’était qu’un imbécile orphelin. Enfin façon de parler évidemment. En tournant les yeux vers Hana, Lion’ remarqua qu’elle grimaçait. Comme si elle s’empêchait de rire. Et comme toutes ces choses-là le faisait rire lui, il pouffa . Enfin, il posa son regard sur Vincent, croisa ses yeux rubis et lui offrit un grand sourire amical. Vincent-chou lui faisait un peu penser à Max’. Un grand mec qui parlait pas beaucoup mais qui semblait super sympa et super complexé. Enfin en résumé quoi. Le blondinet se souvenait avoir eu du mal à devenir l’ami de Max’. Et finalement, ils ne s’étaient plus séparé ensuite. Enfin jusqu’à ce qu’on enlève Lionel. Parfois, il aurait aimé avoir devant lui une caméra volante pour faire des coucous à ses proches. Sa seconde famille. Autant dire, sa sœur d’adoption Chiaki , son frère Max’ et lorsqu’ils se mettaient ensemble pour lui dire d’aller se coucher, ses parents adoptifs. Un doux sourire étira les lèvres de Lionel.

Hana ouvrit enfin les portes de l’infirmerie. Enfin, ce qui semblait l’être, avec cette croix rouge et ce serpent autour. Dommage pour lui, il avait la tête trouée avec un impact de balle.


« Repose in peace »

Chuchota le blondinet avant de se placer sur les côtés comme lui disait son amie. Juste avant aussi , d’entendre un effroyable grincement lui vriller la moindre parcelle de sa cervelle. Cependant, il n’osa pas jeter un regard à la porte qui l’avait provoqué. Il avait toujours eu assez peur du noir et jamais eu de maman rassurante pour vaincre les méchants démons de ses cauchemars. M’enfin , il était un grand garçon hein ? Aucune raison d’avoir peur maintenant ! Surtout que l’écureuil d’Hana était là ! Il n’hésiterait jamais à revêtir une superbe armure pour occire les méchantes brumes de l’obscuritééé .

"Bon, y'a plus qu'à trouver de l'ibuprofène et de l'arnica pour la bosse de Lionel..."

« Oui chef ! »

Répondit-il au sourire de son amie. Ensuite, il se dirigea droit devant lui et ouvrit en grand une armoire toute poussiéreuse. Etrangement, tout ce qui était à l’intérieur était propre et super bien rangé. Le magicien haussa les sourcils et attrapa la première boite de comprimé qui lui vint sous la main. Doliprane . Génial. En plus, il était bon jusqu’au mois prochain. Enfin si on était bien le lendemain du jour où Lionel s’était fait enlevé. Et si on était bien en France et si les chiffres étaient bien à comprendre en français et… Un coup de marteau dans sa tête lui enleva toutes ses questions du cerveau. Il rangea la boite dans sa poche et continua à regarder dans l’armoire.

Il tomba presque par hasard sur une boîte de somnifère et décida de la prendre avec lui. Juste au cas où … Finalement, sa main se posa sur une sorte d’aiguille étrange. Il la sortit doucement et l’examina attentivement avant de la lancer dans le fond de l’armoire. Si ses souvenirs étaient bons, ce qu’il venait de prendre dans ses mains servait à prélever le sang , ou à injecter des produits étranges dans celui-ci. Une piqûre . Sa y était il avait découvert le monstre sous son lit. Il grimaça et simula un pleur silencieux. Avant de se rendre à la deuxième armoire. Il l’ouvrit doucement et posa son regard sur ce qu’il venait de trouver. Des bandes , du mercurochrome , de la biafine , des attelles . Bref, tous ce qu’il fallait pour des soins assez importants . Quand même, des attelles, ce n’était pas juste pour faire jolis. Donc , cela signifiait qu’ils voulaient que l’on s’en serve. Lion’ frissonna. Prit une attelle et des bandes dans ses bras.

Soudain, Hana apparut devant lui et sans un mot laissa tomber un cachet dans sa main. Il l’examina quelques instants avant de se dire que la jeune femme penserait sûrement qu’il se méfiait s’il continuait. Il sourit donc et attendit.


"Je pense que se confectionner une trousse de premier soin devrait nous être utile. Il y a de l'eau et des verres en plastiques sur la table du fond pour prendre les cachets."

«Thank you , hana-chan !! »

Lionel se dirigea vers la table que la jeune femme montrait et avala Presque immédiatement son comprimé. Il posa ensuite les bandes et l’attelle sur celle-ci et repartit en chercher quelques autres. Il ne savait pas s’ils pourraient tout prendre mais il valait mieux en mettre trop que pas assez. N’est-ce pas ?

Il sentit soudain le poids des boules de pétanques peser sur son bras. Il ne les avait pas bougé depuis le début. Lorsqu’il les enleva, une grande trace rouge barrait son avant-bras, signe que la circulation avait été coupé pendant quelques temps. Le magicien grimaça. Et finalement, comme tout le monde dans son internat , il décida d’oublier cela. Sa partirait tout seul . Il se dirigea ensuite vers Vincent et , l’entraînant dans un coin il chantonna


« Il pleut , il pleut bergère , rentre vite tes moutonnns ! Il pleut il pleut bergère et Lionel va faire le con ! »

Le blondinet se mit à rire et , tout en posant son index sur ses lèvres il partit vers Hana. Sans oublier, en chemin de prendre quelques produits intéressants pour leur trousse de secours . Il trouva rapidement la personne concernée et lâcha son acolyte tout en lui adressant un sourire stupide. Il se coula sans un bruit derrière la jeune femme. Elle ne pouvait pas l’entendre. Il était trop bon à ce jeu-là. Combien de fois avait-il berné son professeur de sport , pourtant réputé pour être un maître en arts martiaux ? Combien de fois avait-il séché le cours de maths en sautant par la fenêtre, alors que la salle était au premier étage ?

Il posa sa main sur l’épaule de son amie et chuchota


« Sa te va Hana-chan ? »

Sursauterait-elle ?


[sa vous dit de demander à un virtuel de venir ?? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent

Vincent

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 27
Âge du perso : 19 ans
Date d'inscription : 22/03/2008

Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel Empty
MessageSujet: Re: Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel   Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel Icon_minitimeSam 10 Mai - 19:45

[ouais, avec plaisir ^^ Mais un bien méchant, alors ! xD]


Vincent marchait, plongé dans ses pensées, accompagné de Hana et de Lionel. Il ne cherchait pas à savoir où il allait, il se contentait de les suivre, car malgré le fait qu'ils étaient paumés il ne savait où, et qu'il avait un terrible mal de crâne, ils étaient quand même dans un endroit paisible, entouré de deux personnes sympa. Et puis, ils n'avaient rencontré aucune menace, et ça faisait bien deux heures qu'ils s'étaient réveillé. Bon ok, il y avait aussi l'entrepôt avec tous les gens... et la canne à pêche. D'ailleurs, celle-ci, il la tenait toujours dans sa main, sans s'en rendre compte. Ils finirent pas arriver devant un autre grand bâtiment, noyé dans la végétation luxuriante de l'île. Hana et Lionel parurent ne pas s'en étonner, comme si c'était normal. Mais Vincent, lui, fut extrèmement surpris. Et en plus, ils ne s'étaient pas trompé ! Quel endroit bizarre ! Pourquoi avaient-ils trouvé une infirmerie ici ? Et qui plus est, c'était le premier bâtiment qu'ils trouvaient à part l'entrepôt, et comme par hasard celui dont ils avaient le plus besoin ! Hana ouvrit la porte, qui provoqua un grincement suraigu et assourdissant. Le jeune homme crissa les dents et se mit les mains sur les oreilles instinctivement. Ses compagnons entrèrent directement. Vincent, méfiant, s'arrêta au pas de la porte et regarda les alentours. Il plissa les yeux, puis détailla l'intérieur de la pièce. Encore plus bizarre, les deux autres semblaient penser qu'il y aurait tous les médicaments du monde dans cette soit-disante pharmacie. Tout ça parce qu'il y avait l'insigne sur un mur. Et bien sûr, ils en trouvèrent. Vincent faillit tomber à la renverse. Les placards, tiroirs et boites regorgaient de médicaments et de trousses de soins en tout genre !

Il se décida enfin à entrer, en refermant la porte derrière lui comme lui demandait Hana, et examina lui aussi les boîtes. Le tout n'était même pas périmé. Donc c'était sûr, il y avait des gens ici. Je ne vous parle pas des pauvres victimes comme eux, mais d'autres personnes qui, bien qu'ils les aient kidnappés, tenaient à ce qu'ils restent en assez bonne santé. C'était louche, mais après tout il n'allait pas s'en priver ! Comme ses compagnons, il se mit en quête de choses qu'il pourrait prendre avec lui. C'est à dire pas grand chose, parce qu'il n'avait que ses poches qui pouvaient lui servir de contener. Lionel, lui au moins, avait son sac pour les emporter ! Il prit quelques aspirines, des désinfectants, des pansements et un tube de biafine, pour les brûlures. A ce moment, Hana s'approcha de lui et lui donna deux cachets d'ibuprofène, qu'elle avait pris soin de vérifier.

- Merci Hana.

Vincent lui faisait confiance, il alla donc prendre un verre d'eau dont il se servit pour avaler les médicaments. Il regarda Lionel, qui venait de retirer son sac et dont le bras arborait à présent une magnifique trace rouge et creuse. Vincent fit ce qui ressemblait à un sourire et une grimace en même temps. Puis le garçon l'entraîna un peu plus loin pour lui chanter deux vers et il s'éloigna à nouveau. Vincent haussa les sourcils et le regarda bizarrement. Celui-là, il était vraiment timbré. Il faudrait penser à le faire soigner un jour, pensa-t-il avec ironie. Vincent alla s'asseoir sur une chaise, au peu plus loin, car il n'avait plus rien à faire. Plus vraiment de place dans ses poches. Lionel tenta de faire peur à Hana. Un peu après, il demanda.

- Vous ne trouvez pas ça bizarre qu'on trouve une infirmerie ici, avec tout ce qu'il faut, et même pas périmé, en plus ? Ca a l'air de vous paraître normal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sharan.forumsactifs.com
Hana

Hana

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 27
Âge du perso : 23 ans
Pensée du jour : Une étoile brillera toujours, même après sa mort.
Date d'inscription : 24/03/2008

Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel Empty
MessageSujet: Re: Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel   Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel Icon_minitimeMar 24 Juin - 20:00

[Gomen ne pour ma réponse si tardive. J'ai eu des problèmes de connexion avec ce forum -_-"]

Lionel venait de faire une grossière erreur. Hana avait beau être calme et souriante, elle n'en restait pas moins quelqu'un qui possédait d'excellents réflexes grâce à ses nombreuses années d'art-martiaux. Et comme elle ne l'avait pas entendu arriver, trop occupée à choisir des boites de comprimés en tout genre, dévalisant littéralement les placard, elle fut prise de court.
Certes elle ne sursauta pas mais Lionel ne dû pas comprendre grand chose à ce qui lui arriva ensuite. En effet, en une fraction de seconde, le pauvre jeune homme se retrouvait au sol, sur le ventre avec une clef de bras assez douloureuses et dans la totale incapacité à bouger alors que les beau yeux clairs de la jeune femme exprimait comme un sentiment de colère.
Se rendant compte qu'il n'était pas un ennemi venu les attaquer par surprise pendant qu'il se fournissait en médicament, elle lâcha son bras et descendit de son dos en se redressant et en lissant la jupe de son tailleur. Elle attendit qu'il se relève à son tour pour s'incliner.
Manière japonaise de s'excuser.


"Excuse-moi. Mes réflexes parlent avant mon cerveau. Il vaux mieux éviter de me surprendre ainsi si ça ne te dérange pas. J'aimerai éviter de faire mal à mes amis."

Par-là, la jeune fille signifiait au jeune garçon qu'elle lui témoignait de l'amitié. Elle se redressa puis ramassa les boites qu'elle avait lâché pour faire sa prise de judo et elle allait les poser avec le reste avant de ne jeter un coup d'oeil à Vincent qui s'était assis sur une chaise. Il avait bien raison d'ailleurs, ils avaient besoin de repos s'ils voulaient être en forme pour parer à toute sorte de surprises désagréables.
Quicky était resté sur l'un des étage de l'armoire qu'elle venait de finir de fouiner et il semblait observer la porte du coin de l'oeil. Il ne semblait d'ailleurs pas très rassuré car il descendit rapidement et alla rejoindre la poche de tailleur de sa maitresse pour s'y pelotonner, tout tremblant. La jeune asiatique n'y fit pas attention, ce n'était pas vraiment le moment de réconforter la petite créature, la question que Vincent venait de poser était bien plus intéressante. Il était en effet étrange de trouver toutes ces choses pour se soigner alors qu'ils avaient été kidnappés. C'était même presque trop facile et trop simple. Et Hana commença à pianoter sur la table, un bruti régulier mais qui deviendrait vite énervant pour ses deux compagnons. Ca lui permettait de réfléchir calmement, comme un tic ou une manie et elle le faisait s'en rendre compte.


"Tu as raison. C'est plus que louche. Nous devrions nous méfier... De nous comme des autres..."

Elle ne voulait pas dire par là qu'elle ne leur faisait pas confiance, au contraire. S'ils avaient été fourbes, ils auraient déjà pu agir contre elle. Non, le danger était externe à leur petit groupe pour l'instant et elle allait tacher de se méfier de tout individu qu'elle croiserait sur son chemin dès à présent. Si l'ennemi avait une apparence humaine, il serait difficile de faire la différence avec un allié potentiel.
Bien prudence et méfiance allait donc être ses deux mots clef à partir de cet instant....


[Je suis d'accord pour l'arrivée d'un virtuel ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel Empty
MessageSujet: Re: Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel   Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques pensements et cachets pour Vincent et Lionel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques fantômes bonus pour Ghost Stories !
» Guide pour les débutants
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Moments difficiles pour nos vieillards!
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Wings :: [ Zone Est ] :: ▪ L'infirmerie ▪-
Sauter vers: