Bloody Wings

Lorsque la chute commence, toute tentative est vaine. Il faut se résigner à subir le pire.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 [Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Arthémis
Sale Petit Fouineur <3
Arthémis

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 27
Âge du perso : [27 ans.]
Pensée du jour : [This life is filled with hurt when happiness doesn't work... ♫]
Date d'inscription : 06/02/2008

[Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.] Empty
MessageSujet: [Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.]   [Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.] Icon_minitimeLun 10 Mar - 20:19

free music


Vais-je donc faire le tour complet de l'île ? ... Je suis d'abord sorti du hangar du Nord pour me diriger vers l'Ouest. N'y trouvant qu'une route désolée, j'ai fais un bout de chemin en compagnie d'une fillette plus qu'étrange pour finalement décider de prendre la route vers le Sud, y ayant repéré le bruit des vagues. La mer... Peut-être n'y trouverais-je aucun moyen de m'évader de ce trou merdique. Mais au moins ça me procurera un certain réconfort, j'en suis persuadé. Rien ne vaut un coucher de soleil qui plonge dans l'océan. L'amertume me prend un peu à la gorge quand je pense à ces mots. Ces couchers de soleil dont je parle seront peut-être mes derniers. Vais-je rester prisonnier à jamais de cette île ? Je remue la tête de gauche à droite comme pour en chasser les idées noires puis reprends ma route.

Je longe depuis quelques minutes une sorte de falaise au beau milieu de l'île qui n'a d'ailleurs rien à faire là... Une accumulation énorme de terre ou plutôt de boue à cause de la pluie ? Non, je ne crois pas. Y avait-il alors quelque chose de spécial à ce lieu précis ? Dans ce cas c'est qu'il y a du y avoir du monde qui est passé par ici pour avoir creusé cette sorte de petite montagne. Je ne vois pas d'autre explication plausible en tout cas. Mais, tout de même étonné par ce phénomène, je contourne l'amas de terre pour en avoir le coeur net. En quelques pas discrets, je me retrouve de l'autre côté du grossier tas de terre. Devant mes yeux ébahis, une grande façade se dresse du sol jusqu'à environ une demi-douzaine de mètres au dessus de moi. Je recule d'un pas pour mieux la détailler, très surpris. Le mur est de la même couleur que la terre qui recouvre ce bâtiment presque entièrement. A cause du temps ? Où peut-être est-ce fait exprès pour dissimuler quelque chose. La plupart des vitres sont brisées et le bas de la construction est enseveli sous des gravas, de la poussière et de la terre. On dirait une vieille maison hantée abandonnée mais poussé par l'envie de savoir ce que ça cache, je m'y engouffre. Mes pas, inquiets, crissent sur les graviers qui composent une petite allée menant directement à ce qui devait être, autrefois, une porte. Elle n'est désormais plus qu'un vulgaire morceau de bois coupé en deux que ne j'ai aucun mal à enjamber. Dans les ténèbres de la nuit tombante, je rentre donc dans l'étrange "pension"...

De la saleté, de la poussière, des gravas, de la terre, des gravas, de la poussière et de la saleté... Ce sont les maîtres mots ici, apparemment. Je n'ai trouvé personne, pas un être vivant à l'horizon. Je me laisse donc tomber dans un lit étrangement propre, comparé au reste du bâtiment puis fait glisser mon sac à côté du matelas. Je viens de faire le tour de cette étrange découverte mais n'ai trouvé personne. Il y a juste une quinzaine de chambres, peut-être un peu plus, puis un style de salle de bain commune et une salle qui ressemble à une cantine au rez-de-chaussée. Je n'ai pas cherché plus loin. Je suis éreinté et c'est limite si je tiens encore sur mes jambes... Je reprendrai les recherches demain, après une bonne nuit de sommeil. Enfin... J'espère que je dormirai quand même un peu. Ca ne m'enchante guère d'avoir à dormir dans ce genre d'endroit mais à choisir entre ça et la belle étoile...

Je profite d'une petite demi-heure pour mettre les choses au point. Je suis sur une île assez vaste et où beaucoup de choses m'échappent comme cette voie par moment comme neuve et à d'autres vieille et usée ou encore ces lits immaculés dans cette pension sale et sordide. Je sais aussi que beaucoup de personnes sont dans le même cas que moi et cependant, je ne sais pas où ils se trouvent. Je n'ai croisé qu'une jeune fille après ma sortie de l'entrepôt. D'après la batte de la junk', son portable, mon arme, j'en déduis également très vite que les gens qui nous ont amenés ici attendent quelque chose de nous. Veulent-ils qu'on se battent ? Est-ce une vengeance ou bien un jeu ? ... Mes yeux se ferment tout seuls et je n'arrive plus trop à réfléchir correctement... Je chasse à nouveau ces idées noires et me laisse sombrer dans un léger sommeil.

Un craquement de plancher me fait ouvrir un oeil. Je ne bouge pas et reste allongé, inerte, sur le matelas. A nouveau, le grincement retentit et ma main glisse instinctivement sur mon Desert Eagle rangé dans son holster. Un dernier crac, bizarrement plus timide, me fait ouvrir l'autre oeil et je me lève subitement, dégainant d'un geste vif mon arme en direction d'où proviennent les bruits.


"Mais qu'est-c'que... ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aschen
Caramel Vengeur ♥
Aschen

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 26
Âge du perso : 15 ans
Pensée du jour : Candy Lowpop - SuG ♪
Date d'inscription : 03/03/2008

[Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.] Empty
MessageSujet: Re: [Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.]   [Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.] Icon_minitimeSam 22 Mar - 18:36

Je sens une main sur mon front. Un geste délicat. Maternel. J'ouvre les yeux sur l'image de ma mère, encore si jeune, si belle.
« -Lève-toi ma puce, on y va.
- Mmmh... Où ça ?
- A la patinoire. »
Mes yeux enfin habitués à la lumière trouvent le regard bleu de celui qui vient de parler. Lev, qui me sourit.
Ils sortent en riant ensemble, pendant que je met la robe blanche. Celle qui ressemble à une robe de princesse, avec les jolis rubans.
Lev me prend la main, et nous courons jusqu'à la patinoire. Elle est toute proche, juste à côté de chez moi, en vérité. Mes cheveux rouges volent dans tous les sens, un ruban se détache, se fait porter par le vent. Pas le temps de le rattraper, maman est déjà loin, il faut courir. Courir, encore, toujours, jusqu'au bout.
Il n'y a personne sur la glace. Que des milliers de paillettes, de la glace scintillante. Miki et Lev s'installent sur les gradins de pierre, autours de la patinoire. Les gradins...? Sur une musique douce, je glisse. Glisse, encore, toujours, jusqu'au bout. La sensation de voler me prend toute entière, je vole. Il n'y a plus rien d'autre que les paillettes. Les paillettes et les rubans.
Je tombe. Tombe sur la glace aussi dure que du diamant. Durant la chute : le vide. Il n'y a personne pour moi. Brisée, ma cheville, ça fait un « crac » qui résonne partout. Brisée comme un rien.

Je me réveille en sursaut, une douleur lancinante à la cheville me donnant l'impression qu'elle va exploser. Un barreau de fer vient de tomber dessus, à un endroit stratégique. Bien vu, la barre. Il ne sert à rien de hurler, j'ai juste envie de pleurer.
Alors les larmes coulent à flot de mes yeux aux délicates arabesques vertes, coulent à mes lèvres pêche pour leur donner un goût salé.
Je pleure comme ça un temps qui me paraît interminable. Combien de minute, combien d'heure, je ne saurais le dire.
Lorsque mes pleurs ne m'empêche plus de voir correctement, je me rend compte que ce foutu barreau ne vient pas de ma chambre. Je suis dans un pièce totalement encombrée, presque à la hauteur d'une fenêtre fermée de grands barreaux de fer rouillé. Partout autours de moi, des cartons pleins et autres objets divers. Même un vélo.
Nan, vraiment, c'est pas ma chambre ça.
Mon inquiétude parvient presque à effacer ma douleur, qui s'est atténuée depuis que j'ai enlevé le barreau de là. Pleurer autant m'a fatiguée, mais il est hors de question que je dorme.
Je me sors tant bien que mal de ce tas d'objets, peinant jusqu'à une sorte de canne en bois que j'ai repérée. Pour m'aider à marcher. Une fois que je l'ai, je vais jusqu'à un vieux rocking-chair dans lequel je m'installe pour réfléchir. Faire le point.
Je suis seule, fatiguée, j'ai faim et ma cheville droite est probablement cassée, ou quelque chose de moins grave mais je ne peux la poser par terre. De plus dans un endroit inconnu, et...
Merde. Comment je suis arrivée là ? Je me rappelle le chemin de retour du lycée, la lune et... plus rien. M'aurait-on enlevée ?? Quel endroit étrange. Pour quelle raison aurait-on fait ça ?
...J'entends des bruits dans une pièce plus loin. Autant aller voir, au moins je saurais ce qu'il m'arrive... Je me lève tant bien que mal, et m'appuie sur la canne pour marcher jusqu'à là-bas. Je me cache derrière la porte à moitié ouverte pour observer l'homme. Il est assis mais me paraît grand. Il a d'étranges cheveux roses, mais j'ai du mal à bien le voir dans cette semi-pénombre. Je manque de tomber, fait un pas pour tenter de me rattraper.
Le plancher craque, je tombe à l'intérieur de la pièce au moment où l'homme pointe une arme vers moi. Un revolver tombe d'une poche de ma veste.


"Mais qu'est-c'que... ?"

Bonne question. Moi non plus je sais pas. Et en plus : j'ai mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalalalilu.skyrock.com/
Arthémis
Sale Petit Fouineur <3
Arthémis

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 27
Âge du perso : [27 ans.]
Pensée du jour : [This life is filled with hurt when happiness doesn't work... ♫]
Date d'inscription : 06/02/2008

[Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.] Empty
MessageSujet: Re: [Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.]   [Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.] Icon_minitimeJeu 27 Mar - 14:35

Perdu... Putain, totalement perdu. J'sais plus quoi penser. Pire... Je sais même plus comment penser... La gamine a l'air normale. Très fragile, petite, douce,... Une gamine normale. J'ai même l'impression qu'elle est blessée. Mais à quelques centimètres d'elle, le revolver a fini sa course. Il est tombé d'une de ses poches jusqu'au plancher pour y glisser sur un petit mètre. Je sais pas comment réagir... Ca m'est quasi jamais arrivé de pas avoir de réaction et là... c'est c'qui se passe. Je lui tire une balle par précaution ? Je l'aide ? Je lui rends son arme ? Je... J'en sais rien. Alors vint le réflexe. Le truc que tout bon agent a apprit, vous voyez ? Je me mets à avancer à pas lents vers elle. A chacun d'eux le plancher craque comme si ça allait s'écrouler. Faut avouer qu'je fais pas ça discrètement, avec douceur ou quoi qu'ce soit d'autre, d'ailleurs... Je marche dans sa direction et puis c'est tout. Aucun sentiment sur mon visage, pourquoi y en aurait-il donc dans ma façon de procéder, hein ? Le silence règne tout autour de nous. Je n'dis pas un mot. Pas dans mes habitudes de faire ça, de toute façon. Je continue à m'approcher d'elle jusqu'à me trouver en face de l'arme. Celle-ci atteinte, j'y donne un petit coup de pied qui la projette à un coin de la salle. Déjà ça de fait. Ensuite, une dernière enjambée, et je me retrouve à hauteur de la petite qui est toujours couchée, blessée. Une canne gît à côté d'elle.

Doucement, je prend la petite dans mes bras pour ne pas la forcer à faire des efforts et se blesser plus qu'elle ne l'est déjà. Tout ça sans pour autant dire un mot... Je l'amène ensuite vers le lit, celui dans lequel j'étais couché y a pas 5 minutes, l'y dépose puis lui ordonne de ne pas bouger. Elle avait une arme, et à feu, de surcroit. Elle pourait encore en cacher. Une fouille s'impose... Je tâte délicatement quelques endroits sur son corps. Ses mollets, ses cuisses, ses hanches puis les poches de sa veste. Je ne trouve rien d'autre et ça me soulage. Cette île cache tellement de trucs. Même les êtres les plus faibles peuvent se réveler être des ennemis, ici. Et ils sont parfois même les ennemis les plus durs à abattre... Tuer des enfants ? J'ai déjà fait. Recommencer ? Très peu pour moi...

Alors qu'elle est couchée sur le lit, je me mets à inspecter sa jambe. Allez savoir pourquoi... Sa cheville est un peu enflée et d'un bleu violacé comme si quelque chose de lourd l'avait écrasée. Et moi je me contente de regarder, sans rien pouvoir faire. J'y connais rien en médecine. Juste les bases. Le bouche-à-bouche, le massage cardiaque et encore, approximativement celui-ci, et puis quelques autres trucs. Mais face à une cheville cassée, je sais pas quoi faire. Je réfléchis un instant puis me lève et tourne la tête vers la petite. Je remarque alors les sillons de larmes qui ont coulées sur ses joues... Elle a pleuré. Elle... Elle n'est pas une menace. Ou, en tout cas, elle cache vachement bien son jeu si c'est le cas. Mais c'est pas pareil qu'avec la gamine que j'ai rencontré sur la route. Celle-ci a l'air consciente d'être dans de sales draps alors que l'autre était totalement rassurée... Je détourne les yeux pour aller ramasser sa canne et son arme dans le coin de la pièce. Et, alors que je me redirige vers le lit, une table de nuit, non loin de là, attire mon regard. C'est une petite table simple dont l'unique tiroir est tiré à un quart, environ, me laissant découvrir ce qu'il contient. A l'intérieur, je peux apercevoir une sorte de foulard, un bandana ou j'sais pas trop quoi.
Mes yeux brillent. J'ai trouvé ! Je dépose les affaires à côté de mon sac, oubliant la menace que pourait représenter la fillette si elle récuperait son arme, et me jette sur la petite armoire pour plonger la main dans le compartiment et en sortir le morceau de tissu. Je me retourne ensuite vers la petite, m'approche de sa jambe et improvise une attelle avec le foulard. Content de moi, je me relève, fait craquer mon dos et m'assied à côté de la jeune fille qui est toujours couchée.


"Dis moi... Tu t'appelles comment ? Tu sais c'qu'on fait ici ?"

Elle a pas l'air bien renseignée et elle semble même aussi perdue que moi, mais on sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.] Empty
MessageSujet: Re: [Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.]   [Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Night falls on a spooky Island... PV: Aschen.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» | When Darkness Falls
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Liinky Aschen =)
» Moon Night ~~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Wings :: [ Zone Sud ] :: ▪ La Pension ▪-
Sauter vers: